M.I.A. - Arular (Chronique)

Publié le par M.D.

http://www.galsrock.fr/eshop/images/mia_arular.jpgOn en a connu dans la musique, des ovnis. Celui-là, c'est M.I.A., de son vrai nom Maya Arulpragasam. Sri Lankaise d'origine, elle ne cesse de dénoncer les atrocités qui se sont passées, et qui de passent, dans son pays. Elle fit aussi des études d'art design à Londres, après avoir fuit la guerre civile. Ce sont ces deux informations qui se ressentent le plus dans sa musique: une musique électrique, faite de grime créateur, alliée à un fond engagé, un appel politique. 

Son premier album, Arular, sort en 2004; elle a alors 29 ans. Il est très vite acclamé par la critique: elle recoit le prestigieux prix Mercury, et fait partie des meilleures découvertes de l'année. Son premier single, Galang, fait l'objet d'un culte par les DJs, qui s'arrachent les 500 exemplaires parus. L'autre single est Bucky Done Gun.  La machine est lancée.


 

 

Dans cet album, nous trouvons tout le talent de l'artiste. Pouvoir créer de nouveaux rythmes, de nouvelles sensations, aller toujours plus loin dans la création, sont les buts de tout musicien. M.I.A. y arrive, grâce à des sonorités très arborigénes, donc anciennes, avec un son typique anglophone émanant des garages londoniens.

Le plus souvent, elle rappe. Le plus souvent, elle chante. Bref, elle fait les deux en même temps. C'est un chant/rap atypique, qui vient renforcer la force de ses intrumentaux, et de ses paroles. Celles-ci ne lui ont pas toujours porté chance. Elle fut interdit de territoire américain pendant un certain moment, à cause du thème traité: la guerre. Selon les autorités, elle y ferait l'éloge du terrorisme. Ce qui est totalement faux évidement: "it's a bomb, yo, so run, yo, put away your stupid gun, yo.".

Tout fini par s'arranger. Quoique finalement, elle fait toujours partie de ces artistes que les médias méprisent, du fait de leur position trop engagée. Oui car elle est, elle aussi, une adepte des théories du complot, mais pas de la paranoïa. 


 


 

Cet album lui a donc permis de se faire une place en or chez le critiques, tout en restant indépendante aux courants musicals. Son second album, Kala, reçu le même succés. En revanche, son dernier album, /\/\/\Y/\, est beaucoup plus expérimentale, voire beaucoup trop. 

 

P.S.: C'est une fille magnifique en plus de ça.

 

Peace, M.D.!

 


Publié dans Electro-Dubstep

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Q
<br /> YYEEEEEAAAAHH !! M.I.A ça c'est bon. Je l'ai découvert grâce à son titre "paper planes" (que j'aime tellement *__*).<br /> Je suis d'accord avec ton "PS" ! elle vent du rêve :p<br /> <br /> <br />
Répondre